bien-se-reconcilier-tropgentillefille-com

Comment bien se réconcilier après une dispute ?

Les relations amoureuses sont tantôt espace d’apaisement, tantôt lieu de tensions et de conflits. Et dans une certaine mesure, il est logique que tout ne se passe pas toujours comme dans les films à l’eau de rose …

Chez tous les couples, malgré l’amour que les partenaires se portent l’un à l’autre, surviennent des moments où l’on s’affronte. Des moments où l’on doute, où l’on se demande si on n’était pas mieux célibataire… dans une certaine mesure, c’est normal. Et oui ; ça arrive dans TOUS les couples.

Lorsqu’ arrive l’accrochage, on est souvent perdu … on pense qu’il faut peut-être juste du temps et que cela passera. Mais le problème est que cela ne passe que rarement avec le temps et que les sujets de dispute resurgissent rapidement.

Parce qu’attendre ne fait que postposer le problème, surtout si les disputes sont fréquentes sur le même sujet. Si vous entrez régulièrement en conflit par rapport à l’argent, par exemple, les questions polémiques reviendront sur le tapis dès les prochaines factures.

Comme vous le voyez, attendre que cela passe ne sert à rien.

Bien, mais que faire alors ? On nous parle régulièrement du fait de bien communiquer dans son couple, mais plus facile à dire qu’à faire, n’est ce pas ? 

De plus, comme vous le savez, la plupart des hommes ne sont pas fans de parler de leurs problèmes, de s’ouvrir comme nous le faisons entre femmes. Alors, ne leur forçons pas la main – ce qui se solderait alors par une fermeture totale – mais voyons ce que l’on peut déjà initier.

Pour se réconcilier : une pincée de communication non violente

Connaissez-vous la communication non violente ? Il s’agit de techniques développées par Marshall B. Rosenberg centrées autour de l’empathie. Mises au point aux Etats-Unis dans les années ’70, cette approche invite les partenaires à communiquer sans se nuire et à inspirer à l’autre le désir d’en faire autant.

Joli programme, mais on fait comment ?

Tout d’abord on observe ce qui se passe à l’intérieur de soi : qu’est ce qui provoque tel ou tel sentiment en moi, dans ce que m’a dit ou a fait mon partenaire ? Cela me rend-il triste ? En colère ? Ai-je l’impression d’un manque de reconnaissance ?

Après l’introspection,  je définis mes besoins en fonction de ses sentiments : de quoi ai-je besoin, lorsque j’éprouve tel ou tel sentiment ? Quel comportement, chez l’autre, me permettrait de ne plus avoir ce ressenti désagréable ?

Prenons l’exemple d’une mère d’adolescent, qui pourrait s’exprimer ainsi : quand tu laisses traîner tes affaires partout et que je dois les ramasser (observation), je ne me sens pas respectée (expression du ressenti). Je suis alors de mauvaise humeur car j’ai besoin d’ordre dans les espaces que nous partageons (expression du besoin).

Bref, on part de soi-même, de ce que l’on ressent et non de ce que l’on reproche à l’autre. Ce qui provoque de l’empathie plutôt que de l’agressivité.

En voila une belle manière de communiquer, non ? Qui permet à votre homme de ne pas se sentir attaqué, forcé de s’expliquer – ce dont ils ont horreur – ou encore humilié.

Alors, après avoir laissé passer un peu de temps après la dispute – histoire de faire retomber la pression – cherchez à entamer le dialogue. Prenez vos propres ressentis comme point de départ, en toute humilité et sans récriminations.

Cela devrait déjà mettre votre partenaire dans de bonnes dispositions pour dialoguer et envisager du changement, puisqu’il tient à vous…

Pour se réconcilier : un zeste de pragmatisme

Le but de la réconciliation, c’est quand même que les sujets de disputes disparaissent, n’est-ce-pas ? Or parfois, le fait de parler ne suffit pas et c’est le retour des affrontements sur les mêmes sujets.

Lors d’une discussion, il est important de prendre des engagements sur la suite : si vous vous contentez d’exprimer votre peine face à un comportement, ou vos besoins, cela risque de ne pas être suivi d’effets sur le long terme … l’être humain est ainsi fait !

Alors pour se réconcilier « pratique », on mise sur les engagements précis. Il ne servirait à rien de se réconcilier sans s’être accordés sur le comment améliorer la situation, surtout si le sujet revient fréquemment sur le tapis. La réconciliation sur l’oreiller, c’est sympa, parfois passionné, mais un peu léger pour amorcer les virages nécessaires…

Pour obtenir des changements de la part d’un homme, on le laisse trouver lui-même ce qu’il est d’accord de mettre en place : Es-tu ok pour réfléchir de ton côté à ce qu’on peut faire pour régler la situation ? Tu veux bien qu’on en reparle dans deux ou trois jours ?

Voila le discours de la parfaite petite communicante : elle sait que la participation de l’autre dans le processus de décision augmente son adhésion.

Elle propose de manière souple tout en respectant un timing.

Elle fait appel au sens des responsabilités de son partenaire, à son aptitude à solutionner les problèmes.

Points-clé :

  • On laisse passer un peu de temps pour laisser retomber la pression
  • On observe ce qui se passe à l’intérieur de soi, on identifie ses ressentis
  • On définit les besoins liés à ces ressentis
  • On les exprime à son partenaire en partant de soi et sans accusation
  • On sait qu’il faut des engagements clairs pour venir à bout des sujets de discorde
  • On le laisse réfléchir à des solutions et les proposer lui-même

Et vous, avez-vous des trucs et astuces pour bien se réconcilier après une dispute ? N’hésitez pas, partager, c’est bon pour la santé !

 

3 Comments

  1. Avec empathie, bienveillance et beaucoup de tendresse, on parvient souvent à dépasser ces disputes, hélas incontournables dans la vie d’un couple.

  2. Je pense que quand les liens sont forts, les disputes ne sont pas un réel problème :),

  3. Chez nous, le meilleur moyen de se réconcilier et de vider complètement son sac avant d’aller se coucher 🙂

Leave a Reply

*