etes vous une trop gentille fille

Etes-vous une trop gentille fille ?

Si vous êtes une trop gentille fille, vous vous reconnaîtrez sans doute dans (la plupart) des caractéristiques suivantes :

• Vous êtes de nature anxieuse

• Vous avez du mal à dire non

• Vous avez tendance à culpabiliser

• Vous êtes du genre « responsable », sur qui l’on peut compter

• Vous en faites trop par rapport à vos capacités, ça vous fatigue

• Vous êtes empathique et à l’écoute

• Vous avez tendance à ‘psychoter’ ; à décortiquer les situations sous tous les angles

• C’est souvent vous que l’on appelle quand on  a un problème

• Vous cherchez à éviter les conflits

• Vous préférez laisser passer un comportement peu respectueux à votre égard

• En matière amoureuse, il vous déjà est arrivé d’être le « dindon de la farce » : que ce soit en matière d’abus de votre générosité, de déséquilibre dans les charges ménagères, de désinvestissement de votre partenaire dans la relation

•  Vous pensez d’ailleurs que c’est de votre faute, ou presque

Si vous vous reconnaissez dans ces affirmations, vous êtes sans doute une femme trop gentille en relations

Bonne nouvelle : vous n’êtes pas seule.

Deuxième bonne nouvelle : ce n’est pas une fatalité ! 

Pour agir, il faut d’abord comprendre. Sur ce site, vous trouverez des articles sur problèmes que rencontrent les femmes et filles trop gentilles et des conseils pour mieux vivre ses relations.

Vous souhaitez partager vos astuces, poser des questions ? N’hésitez surtout pas à laisser un commentaire juste en bas de l’article. Partager, c’est bon pour la santé !

4 Comments

  1. Wendy DPeter

    C’est tout moi sauf en matière de responsabilités.. hihihih 🙂

  2. Il y a encore quelque mois, si j’avais lu ton article, il y a de fortes chances pour que je l’aborde avec un regard de fille trop gentille. Mais ça c’était avant! non c’est promis je ne vais pas vous faire un remake publicitaire d’Alain Affelou ! Je vais tenter de résumer le plus possible ma petite expérience de fille trop gentille parque tu tapes un plein dans le mille Emile avec cet article! Alors merci!

    Bref…il y a peu, j’ai apporté un virage à ma vie, et j’ai pris d’une certaine manière du recul par rapport au comportement que j’ai pu avoir justement lorsque j’étais cette personne, trop gentille, trop aimable et serviable, qui ne dit jamais non. Je suis toujours cette même personne seulement, j’essaie de nuancer cette aptitude à être agréable avec autrui, pour ne plus empatir de certaines situations.
    J’ai eu une révélation, j’ai fait une sorte de burn-out et ce que j »ai compris, c’est que RIEN ni PERSONNE ne m’obligeait à me comporter de cette manière! Que la personne qui me faisait le plus de mal, eh bien, au final, c’était moi-même! Car, en étant serviable, gentille, patiente, je faisais pousser en moi de la frustration, de la déception, de l’attente de reconnaissance, de l’attente de plus d’amour…
    Alors effectivement certaines personnes poussent le bouchon trop loin, sont égoïstes et profitent de notre courtoisie, de notre manque de confiance en nous ! Mais justement si nous avons conscience que ces personnes abusent de nous, pourquoi continuer d’agir ainsi? Car nous participons à 50% de la situation que nous vivons. La personne émet une demande et nous l’acceptons donc c’est vraiment du 50/50, enfin je le schématise grossièrement…
    Si vous êtes perturbée par des situations à cause de votre « trop-bonnerie-connerie » et que vous agissez malgré tout, c’est que quelque part vous attendez quelque chose. Si vous souffrez d’être trop serviable, c’est que ceci n’est peut-être pas votre vraie et entière nature, même si vous êtes hyper gentille quand même! Tentez de prendre du recul avant de craquer comme ça m’est arrivé ! Faite un point avec vous-même, puisez en vous la force du côté obscur mais positivement ! Ne devenons pas DarkWomen non plus!
    Acceptez de comprendre que même en rendant mille services vous ne serez pas plus aimé en retour, vous serez seulement plus exploitées, plus fatiguées et plus attristées. Alors en ce qui me concerne, afin d’entretenir des relations saines avec mon entourage, j’ai décidé d’introduire le mot NON dans mes échanges avec les autres, par nécessité! Et vous savez quoi ? Finalement, je m’en porte beaucoup mieux! Je suis toujours la fille qu’on dit trop gentille, mais maintenant, je suis beaucoup plus en accord avec moi-même! Happy-end!

  3. Mistigriffe

    Merci beaucoup pour ton témoignage authentique, qui illustre parfaitement les aléas du comportement, sujet de ce Blog. C’est une bonne chose que tu en aies pris conscience, mis en oeuvre des changements.

  4. Coucou ! J’ai cliqué sur le lien de ton blog via ton commentaire sous mon dernier article, je pensais pas tomber sur ce type de blog et j’en suis agréablement surprise. Je n’avais encore jamais consulté ce genre de blog. J’en suis ravie et vais de ce pas lire quelques uns de tes articles 🙂

    Bises

Leave a Reply

*