manque-de-respect-tropgentillefille-com

Manque de respect, je fais quoi ?

Tous les couples connaissent des jours moins roses où l’attention que l’on se doit l’un à l’autre n’est pas optimale. Mais parfois, les choses vont plus loin : quand le manque de respect devient systématique, il est temps de se poser des questions sur sa relation.

L’amour est complexe : tantôt lieu de sécurité et d’affection, tantôt champ de confrontation. On ne s’aime pas tous les jours de la même manière, n’en déplaise à l’image véhiculée par la culture populaire made in Hollywood. Que les partenaires cherchent à délimiter leurs territoires et que des conflits surgissent est inévitable. Au fur et à mesure, le couple trouve un équilibre tacite entre droits et devoirs, ce qui permet à la relation de durer.

Quand s’agit-t-il d’un manque de respect ?

Si ces conflits laissent un des partenaires dans la douleur, qu’il y a véritable intention de nuire et ce de façon régulière, le couple est en danger. Ces marques d’irrespect peuvent prendre plusieurs formes : refus de communiquergoujaterie et grossièreté (je cherche à te blesser, à t’humilier), indifférence ou négligence (j’agis en ta présence comme si tu n’étais pas là, je ne te vois pas, je ne te regarde pas).

Un haussement de sourcil quand vous prenez la parole, un sourire ironique, un haussement d’épaules, des railleries à votre sujet en privé ou en public. Lorsque vous rétorquez, vous passez pour un(e) coincé(e) ou quelqu’un qui n’a pas d’humour.

Si ces comportements ne sont pas toujours ceux d’un manipulateur/trice au sens pathologique du terme, comme dans une relation toxique, le manque de respect découle souvent de conflits non résolus dans le couple. Trop longtemps passés sous silence, les froissements du quotidien finissent par s’accumuler et la rancœur se manifeste sous forme d’agressivité, un peu comme un volcan en éruption.

Des « éruptions » qui prendront différentes formes, d’une personne à l’autre :  via un comportement franchement offensif ou plutôt passif-agressif ; attitude passive allant du mensonge, à l’ambiguïté ou la dissimulation et motivée par de l’hostilité.

Dans ce cas, pas de conflits ouverts, mais plutôt des coups bas à l’encontre du partenaire.

Le manque de respect, je le gère comment ?

On peut préférer jeter l’éponge en se disant que cela va passer, qu’il n’est pas utile de déclencher un conflit pour si peu. Pourtant, se taire est une stratégie peu payante à long terme, pour la relation ou pour soi-même.

Peur du conflit ? Le fait de ne pas oser réagir est peut-être le résultat de traitements similaires dans l’enfance, que l’on rejoue alors dans une relation affective adulte.

Prendre conscience des mauvais traitements, réussir à faire le lien avec ce qui nous fait les accepter, nous donnera la pulsion nécessaire pour libérer le « non » et refuser les affronts.

Car il est crucial, selon les spécialistes, de poser rapidement ses limites. C’est lorsque la relation en est encore à ses ajustements qu’il ne faut pas hésiter à marquer un refus de manière forte et non équivoque, même si cela doit mener à la dispute.

La confrontation n’est pas nécessairement une mauvaise chose quand elle permet aux partenaires d’évaluer ce sur quoi ils peuvent transiger.

Ce crash-test réussi ou pas, vous serez plus à même de décider si cette relation vaut la peine d’être vécue. Et de vous tourner vers celui ou celle avec qui les inévitables conflits seront l’occasion de se remettre en question pour encore plus d’harmonie.

Points-clé :

– J’identifie si l’on me manque régulièrement de respect

– Dans quels domaines précis (amour ? amitié ? travail ?)

– Je réfléchis à si cela m’est déjà arrivé par le passé

– Je marque mon refus rapidement et avec conviction

– Si la situation perdure, je mets un terme à la relation.

 Vous souhaitez partager vos astuces, poser des questions ? N’hésitez surtout pas à laisser un commentaire juste en bas de l’article. Partager, c’est bon pour la santé !

4 Comments

  1. le plus complexe est peut être s’il s’agit d’une relation professionnelle ou il n’est pas forcément possible de mettre un terme à la relation ..; Il faut alors mettre en lumière ce manque de respect et ne pas hésiter à prendre des collègues comme témoins des faits

  2. Écouter, parler, communiquer, voilà la solution à tous les conflits… Mais ne jamais laisser passer le manque de respect sans réagir.

  3. claireludigreen

    Voilà un sujet sensible qu’il est important d’aborder. Pour qu’il y ait un bourreau,il y a nécessairement quelqu’un qui accepte de jouer la victime. Poser rapidement des limites et de manière ferme est primordiale en effet.

  4. Absolument, Claire. C’est un message important à faire passer, je pense …

Leave a Reply

*